Tuesday, January 13, 2009

Même sans comprendre

Je prends la mesure de l’incompréhension
Elle palpite, sauvage, désarticulée,
En apparence proche, en fait reculée
Rythme ancré dans mon crâne, vibrante pulsion

Imparfait, l’Homme en pensée tout comme en action,
Vacille pour au final s’effondrer, acculé
Par le destin, sa poignée de rêves brûlés
Rejoint les braises de ses erreurs et questions

Même sans comprendre, j’éprouve et je savoure,
Je donne une couleur à tout ce qui m’entoure,
Nourris la vie à l’intérieur de notre vie

L’écho de nos âmes et l’appel de l’amour
Jouent à se répondre, recouvrant les tambours
De l’incompréhension pour servir nos envies



Un sonnet pour ma chérie tant... chérie ! en écho à son blog...

3 comments:

Anonymous said...

C'est superbe jacques...comme quoi derrière le rock n'roll se cache de la poésie!
A+ Emilie

Jacques Fuentealba said...

Content que ça t'ait plu !

:D

Macada said...

Clap ! clap ! clap !

Et vive l'amour ! ^^

(du coup, je suis allée voir le blog de ta chérie : une grosse bise à elle !)