Tuesday, May 22, 2007

Le Devis Perez ou l'art d'avoir un bon titre de roman !

Le dernier salon en date : "Elfic" à l'école Centrale (12 et 13 mai), a été l'occasion pour les équipes de Borderline et de Black Mamba de plancher entre autres choses sur l'efficacité à donner aux titres de ses futurs romans (à défaut de les avoir écrits, ça mange pas de pain !)

Un puissant brainstorming à quatre a permis de dégager une piste principale quant à un premier pas vers un succès ou non succès en librairie.
Il faut, vous l'aurez deviné, un titre qui frappe ! Le genre de titre qui plus qu'interpeler vous cogne et vous laisse groggy !
Analyse rapide du marché (très rapide oui même, je le reconnais) les titres composés d'un nom de personnage célèbre cartonnent :
Le Da Vinci code
Le Syndrome Copernic (dernier en date de Loevenbruck), j'en passe et des plus tartignoles

Ne restait plus dès lors qu'à s'atteler à découvrir LE titre qui allait flinguer, celui qui allait vous crever l'oeil et vous obliger à acheter une vingtaine d'exemplaires, pour vous, vos amis et les amis de vos amis.
Souvent, le titre en question a un rapport avec les supports écrits : comme Da Vinci Code...
pour ma part, je restait persuadé qu'on pouvait construire tout un roman conspirationniste autour d'un mystérieux devis fait par un mystérieux et légendaire artisan portugais !
Perez... ça pourrait être un prête-nom, un pseudo pour brouiller les pistes... et son vrai métier... quel serait-il ? Plombier ? (Franc)-Maçon (le plus probable, mais pas sûr...) ? Carreleur ? Espion écrivant un message codé dans son "devis" ? Celui auquel on fait appel pour tout déboucher, à l'amiable ou en urgence, quand les voies sont vraiment impénétrables ?
Oui parce que j'oubliais de vous rappeler, bien sûr, il faut toujours agrémenter un tel chef-d'oeuvre de révélations sur Dieu ou un de ses proches ou connaissances. C'est ce qui vous assurera un bon pactole, et éventuellement des emmerdes auprès d'une tripotée d'Eglises, mais ça après faut assumer aussi...
Voilà, j'ai l'idée de base pour mon prochain roman (qui contrairement à ce que je viens juste de dire dans l'un des billets écrits cette nuit, ne sera pas de la fantasy... mais un roman-historico-ésotérico-conspirationniste ou peut-être les deux en fait, je sais pas encore...)

Donc, le devis Perez, bientôt dans les FNAC ! Avec un dragon sur la couverture et un mec ressemblant vaguement à Mario Bros !

2 comments:

yaponchik said...

Quelle productivité dans les articles, aujourd'hui !
Concernant cette idée de best-seller, voir l'article de Christophe Lambert sur le sujet, très drôle.

Jacques Fuentealba said...

C'est excellent, cet article : comme le mien en mieux écrit !

Juré, j'en savais rien avant que tu m'en parles...