Tuesday, March 06, 2007

Comme une araignée aux pattes à moitié brisées,

il se tenait là. Au milieu de la route.

C'était un parapluie, de couloir beige foncé avec des motifs, sûrement. Sa carcasse était trop défoncé pour que j'ai le loisir d'observer son plumage.
Je revenais de manger ce midi de chez moi, et voilà que je fais cette étrange rencontre, juste dans une des rues les plus biscornues de ma ville. Juste après un virage.
Cette étrange vision d'un objet familier mais détruit par le vent et potentiellement dangereux, car au milieu de la route, voire presque agressif, cette vision donc m'a fait penser le temps d'une seconde à la série que je suis en train de regarder ces temps-ci : Dead like me. On y présente les sépulcreux : des créatures genre gremlins, invisibles du commun des mortels, qui sont la cause des décès des gens victimes d'accident (et hop que je renverse un peu d'eau pour que tu glisses dessus et tu te ramasses, et v'la que je scie un peu une corde pour faire tomber un piano sur une passante).
Je me suis dit un instant que ça pourrait être un sale coup d'un Sépulcreux. La voiture arrive à toute blinde (c'est souvent le cas dans ce virage) et tout soudain sur une araignée géante en toile et métal... Et c'est le drame. Paf dans le décor. Morts et tout ce qui s'ensuit.
J'ai donc pris le parapluie et ai coincé ses pattes brisées dans une grille sur le trottoir (car il y a en plus des travaux dans le coin, encore un plaisir pour les Sépulcreux, les accidents de travail).
Et je me suis dit : dans tous les cas, j'ai fait une BA aujourd'hui.
J'ai sûrement sauvé pleins de vie et en plus, j'ai permis à un parapluie salement amoché d'éviter l'humiliation de se faire ratatiner.

Paix sur Terre aux hommes de bonne volonté, donc !

N'empêche, durant l'après-midi j'ai un peu psychoté, sueur froide et tout ça, en pensant que j'avais peut-être oublié d'éteindre la plaque chauffante de la gazinière et tout et tout, avant de partir !

Pas de rapport entre les deux, me direz-vous ?

Peut-être qu'inconsciemment, je me suis rappelé que les personnages dans Dead like me, lorsqu'ils se mettent en travers du chemin des Sépulcreux, récoltent un paquet d'emmerdes et de méchante poisse.

Mais bon, j'arrête de délirer... C'était juste un parapluie au milieu de la chaussée... Encore que... Qui sait ?

2 comments:

yaponchik said...

Très bonne série que Dead Like Me. J'espère que tu la regardes en VO - la VF est complètement dénaturée.
Bon, en espérant que tu n'aies pas provoqué quelque chose de pire en déplaçant le parapluie... ;-D

Jacques Fuentealba said...

Excellente série, je trouve en effet, mais je suis un animal dénaturé, Yaponchik tu sais... Juste bon à bouffer des trucs en français :))) Faudrait que je fasse l'effort de passer à l'anglais en effet, mais bon... Disons que ça sera ma résolution pour 2009 !